PETIT ROUGE ET PETIT JAUNE (création 2021)

Page

Petit Rouge et Petit Jaune

de Kamila-Alice Thieblemont

mise en scène Stéphane Russel

avec Laura Thieblemont et Marie-France Saint-Dizier

Note d’intention

Petit Rouge et Petit Jaune c’est tout d’abord et avant tout l’histoire de deux vraies cousines dans la vie, de réelles retrouvailles des décennies plus tard entre Laura Thieblemont et Marie-France Saint-Dizier. La première est devenue assistante sociale et l’autre comédienne. Toutes deux ont pris leurs premiers cours d’art dramatique dans le même conservatoire, à Nancy. Au point de rencontre de la cinquantaine, elles portent un regard sur leur chemin de vie et décident de donner matière à leur rêve de jeunesse : créer ensemble une pièce de théâtre.

Laura, militante de gauche, a pu exprimer à travers Marie-Louise, avec beaucoup de liberté, ses doutes, ses contradictions et ses utopies. Marie-France, quant à elle, a posé un regard poétique sur son personnage, continuant à se servir du théâtre comme médium pour transcender la vie. C’est ainsi que Petit Rouge et Petit Jaune est né pour commencer.

….Marie-Louise et Laurette se retrouvent….

DRAMATURGE – Kamila-Alice Thieblemont

Marie-Louise et Laurette se revoient après de longues années pour enterrer Mamie Germaine. À mi-chemin entre fiction et réalité, Petit Rouge et Petit Jaune est une création mêlant intime et politique. Cette piéce a été écrite avec la volonté d’interroger, à la fois l’actrice en tant que femme mais également le spectateur en tant que citoyen, dans ce qui rassemble et peut diviser aujourd’hui. L’enjeu fut de retranscrire cette interrogation sur cette scène envisagée comme un terrain de jeu entre deux femmes qui veulent se raconter.

Kamila-Alice Thieblemont s’inspire, avec l’humour d’une jeune femme observant ses aînées, des interrogations et des divergences ayant surgi entre Laura Thieblemont et Marie-France Saint-Dizier; terreau fertile à l’élaboration de l’écriture de cette pièce.

Petit Rouge et Petit Jaune explore l’étrangeté des liens familiaux bouleversés par l’expérience de la vie ainsi que les choix qui nous éloignent les uns des autres. Comment deux femmes, qu’apparemment tout oppose, peuvent parvenir à se révolutionner mutuellement ? La militante de gauche parviendra-t-elle à structurer la lutte de sa cousine, devenue Gilet Jaune sans trop savoir pourquoi ? La rêveuse Laurette réussira-t-elle à faire plier son inflexible cousine pleine de principes en l’invitant à plus de légèreté et d’insouciance ? Petit Rouge et Petit Jaune est la rencontre entre deux femmes de caractère qui se confrontent. C’est l’histoire d’une confrontation à l’autre mais également à soi-même. C’est avec beaucoup de pudeur et d’humour que toutes se réinventent autant sur la scène qu’à la vie.

Petit Rouge et Petit Jaune interroge le spectateur sur nos utopies et nos certitudes. Ce qui nous unit idéalement est-il possible concrètement, au-delà de nos craintes, de nos jugements de valeur, de ce qui nous contraint ? Cette pièce traite de cette recherche humaine.

Conçue comme une écriture collective inspirée de séances d’improvisation sur Zoom les 30 et 31 octobre 2020, la pièce a été pensée et imaginée sur la base d’un canevas déroulé au fil des heures par Stéphane Russel. Les deux cousines ont ainsi pu visiter par le verbe et l’action dramatique ce qui allait nourrir les personnages de Marie-Louise et Laurette.

….Petit Rouge et Petit Jaune se retrouvent…

METTEUR EN SCÈNE – Stéphane Russel

Les parcours et les témoignages de femmes gilets rouges et gilets jaunes ont inspiré mon travail avec les comédiennes, Laura et Marie-France. Leurs improvisations ont donné naissance aux personnages de Marie-Louise et de Laurette.

Les ronds-points des « gilets jaunes » et les piquets de grève des « gilets rouges » ont beaucoup de points de commun. Ce sont des lieux de résistance et de solidarité, des espaces de paroles et de combats. Si beaucoup de choses divisent ces femmes « gilets » beaucoup de choses les rapprochent. Le plateau est un espace de division et de rapprochement, à travers des dynamiques paradoxales. Le plateau est également un lieu de résistance, de solidarité, un formidable espace de paroles, et, parfois, de combats.

D’après moi, il est tout autant question de « représentation » sur le plateau que dans les espaces de luttes. La frontière entre authenticité et paraître, mise en scène et spontanéité, est poreuse, floue, incertaine. Cette ambiguïté habite notre quotidien.

Or ce sont aussi des affaires intimes qui se jouent dans ces espaces où l’on se rencontre et où l’on politise. Il y a les figures charismatiques et les autres. Leurs histoires intimes, amicales, familiales se transmettent à travers leur combat. Les individus se racontent, en filigrane, au travers des affrontements idéologiques.

J’aime les histoires de famille. Les petites douleurs intimes qui nourrissent les grands combats politiques. Alors, je vais explorer avec les comédiennes les liens secrets, les déchirures, les ressentiments, les tentatives d’apaisement. Je vais mettre en œuvre une chorégraphie légère racontant les éloignements et les rapprochements de Laurette, surnommée La Marilyn des ronds-points et de Marie-Louise, la militante de gauche et syndicaliste CGT, qui s’identifie à Rosa Luxembourg.

Petit Rouge et Petit Jaune évoquera, en filigrane, cette France qui se déchire tous les jours dans des débats truqués animés par des polémistes pyromanes qui alimentent le conflit et nous éloignent de ce qui nous réunit tous. Face à cette quête insatiable du Buzz, le plateau du théâtre est en espace beaucoup plus libre, un espace de véritables interrogations. C’est le questionnement des âmes et des cœurs qui nourrit notre travail, pour faire naître ce petit quelque chose, encore inconnu, qui doit être profondément et passionnément humain. Ce petit quelque chose se cache derrière les mots durs et dogmatiques de Marie-Louise, et ceux, plus maladroits mais plein de poésie, de Laurette. Sur le plateau, espace d’irréalité poétique, Marie-France et Laura interrogent leurs propres identités, leurs vécus, leur artiste, à travers une forme que je souhaite aussi libre que leurs improvisations.

Étymologiquement, la représentation, c’est l’action de replacer devant nos yeux quelque chose qui a vécu, qui vit encore, qui veut vivre différemment. À l’image de nos Petit Rouge et Petit Jaune

Marie-Louise et Laurette se retrouvent.

des oeufs

Contact

mail@example.com
+1 234 567 89