ESPRIT DE GROUPE

Par défaut

960-Lesprit-de-groupe1Bonjour à tous,

Il est des évènements qui réjouissent et au coeur des arts du vivant il en est un que je partage avec vous et qui se déroulera à La Villette aux Portes de Paris du 17 au 28 mars 2015.

J’y serai pour les performances suivantes :

 

Mardi 17 mars à 19h00

Le Sacre du Printemps par Roger Bernat, c’est un jeu, une chorégraphie, une expérience qui nous invite à danser l’œuvre mythique de Pina Bausch et à ressentir au plus intime sa gestuelle rituelle. #EspritdeGroupe

JOUEZ À DANSER LE SACRE DU PRINTEMPS

Des tableaux noirs aux murs, des lignes blanches au sol, des casques aux oreilles. Et la voix d’un narrateur invisible guidant nos pas dans l’œuvre créée par Pina Bausch en 1975, interprétation du ballet originel de Vaslav Nijinski de 1913. Depuis Domini Públic (présenté à La Villette en 2011), le metteur en scène venu du théâtre questionne l’individualisation, la société et la docilité par le biais de dispositifs. Les spectateurs sont les protagonistes de ce ballet entre jeu et chorégraphie collective. Inventif et audacieux, Roger Bernat désacralise Le Sacre.

Samedi 21 mars à 15h00

Atelier collectif sur les spectacles de l’Esprit de Groupe.

DÉROULÉ DE L’ATELIER

Cet atelier vous invite à partager, échanger, réfléchir à partir de vos expériences de spectateur. Quel effet un spectacle a-t-il sur vous ? Quelles émotions en tirez-vous ? Un spectacle vous fait-il réfléchir ? Qu’est-ce qu’être public de la création contemporaine ?

Atelier mené par Benjamin Dubreuil, Ceméa et Margaux Dacheux, doctorante en Études théâtrales à l’Institut d’Études théâtrales de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

Samedi 21 mars à 17h00

Lorsque la famille, les clubs, les églises, les factions, les clans, les gangs, les mafias, les sectes ne font plus votre bonheur, il ne vous reste plus qu’à monter votre propre groupe. #EspritdeGroupe

UNE CONFÉRENCE LUDIQUE ET INTERACTIVE

Sur votre nouvelle planète régie par des lois sans autorité, vous accomplissez un destin inouï, menez des missions salvatrices, parlez des langues inconnues, revêtez des costumes d’animaux avant de rentrer chez vous à l’heure pour dîner.

Ces communautés de gamers hypersensibles, d’anonymes citoyens métamorphosés en renards argentés, de globe-trotters en service pour des divinités 2.0, Alain Della Negra et Kaori Kinoshita en ont côtoyé des dizaines avec une égale admiration. De retour de chez les « furries », les « rainbows », les « dieux » et autres « gorréens », ils nous initient aux mœurs de ces bandes vraiment à part. Leur conférence nous rappelle également que dans notre monde, pour vivre une expérience radicale – à la fois esthétique et sociale –, il faut passer en mode croyance.

Samedi 21 mars à 18h00

Cinq comédiens invitent le spectateur dans un face-à-face intime pour se faire un avis sur la question de l’Esprit de groupe. #EspritdeGroupe

DITES, C’EST QUOI L’ESPRIT DE GROUPE ?

La Villette a demandé à Emilie Rousset de concevoir cinq performances autour des cinq thématiques suivantes : la famille, la communauté (religieuse ou non), le monde du sport, l’entreprise, les syndicats. S’appuyant sur le témoignage d’experts et de spécialistes, cinq comédiens restituent une vision originale et plurielle du groupe. Le dispositif est simple : un acteur face à quatre spectateurs munis de casques audio. Les spectateurs circulent librement d’une pensée à l’autre, construisant ainsi eux-mêmes leur espace critique, leur réflexion.

Réalisé lors de Monumenta 2014 autour des titres des oeuvres de Ilya et Emilia Kabakov, le dispositif original est ici recréé spécialement pour La Villette.

En accès libre, avant et après les spectacles.

Mardi 24 mars à 19h00

Ce projet participatif met en scène 35 personnes qui ne se connaissent pas pour partager leurs sensibilités. Ensemble, ils créent un spectacle qui mêle théâtre, danse, arts visuels et art de la rencontre. #EspritdeGroupe

NEW YORK MET EN SCÈNE PARIS

Les 600 Highwaymen, bande de ravisseurs d’une poésie du présent, révèlent la théâtralité du quotidien. Du processus à la performance, leur méthode est novatrice. The Record, ce sont trente-cinq non-professionnels recrutés sur place, qui se rencontrent le jour même de la représentation pour mettre en commun les phrases gestuelles apprises isolément.

Sur des harmonies interprétées en live par deux musiciens, les metteurs en scène Abigail Browde et Michael Silverstone désinhibent nos méfiances dans cet espace d’intimité qu’ils instaurent entre inconnus, interprètes et spectateurs.

Mardi 24 mars à 20h30

Prenez place, choisissez un extrait de script, lisez-le aux autres spectateurs et écoutez-les vous lire leur propre passage. Des liens se tissent et des rôles s’échangent, créant un groupe éphémère le temps d’une répétition factice. #EspritdeGroupe

FORMEZ UN GROUPE ÉPHÉMÈRE ET SURPRENEZ-VOUS !

We Are Still Watching est un spectacle joué par 60 spectateurs. Ensemble, ils forment une communauté passagère, différente à chaque représentation, qui modifie la pièce de façon radicale à chaque fois. Entre représentation théâtrale et répétition à l’italienne, cette pièce créé un décalage : sur la scène du théâtre, quelque chose de « réel » se passe.

Entourée de trois co-auteurs, Ivana Müller construit une fiction-réalité philosophique et ludique qui questionne l’idée même de participation, individuelle et collective, en tant que spectateur ou citoyen. Il ne s’agit pas de voter en donnant sa voix à quelqu’un d’autre, mais bien de prendre la parole.

Vendredi 27 mars à 19h00

À l’endroit, à l’envers, au sol, la tête en bas, en rewind, en playback, vingt-quatre choristes s’amusent à détricoter une cantate de J.S. Bach. #EspritdeGroupe

BACH, COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU !

Reprenant le superbe Nicht so traurig, night so sehr de la cantate bwv 384 de J.S. Bach, les douze hommes et douze femmes de l’Ensemble a capella Voix Humaines, chanteurs professionnels ou non, se prêtent à la mise en jeu du corps et du souffle. Pas, gestes et manipulations physiques font naître des chants aux tonalités sonores et visuelles variées. Le chorégraphe bouleverse l’apparente homogénéité de l’ensemble et fait émerger les individualités, à la fois fragiles et puissantes.

Samedi 28 mars à 20h30

Christophe Meierhans propose une nouvelle constitution et repense nos existences sous de nouveaux auspices. Participatif, ce théâtre recycle et réinvente une démocratie. #EspritdeGroupe

ET SI ON RÉINVENTAIT NOTRE SYSTÈME DÉMOCRATIQUE ?

En collaboration avec des spécialistes de différentes universités belges, Christophe Meierhans a élaboré une nouvelle constitution pour un État démocratique radicalement différent. Entre théâtre, performance et débat démocratique, il l’expose au public. Loin d’être inactif, le spectateur est invité à réagir dès que cela lui semble pertinent.

Alors que l’artiste articule l’idéologie sur laquelle son nouveau système est basé , les bras se lèvent : nombreux sont ceux à manifester leur désaccord, leurs doutes, ou plus simplement à poser des questions techniques. Le théâtre devient dès lors le lieu d’une expression collective.

Je ne peux que vous encourager à faire un tour de piste dans cet art du présent.

Pour le programme complet, suivez « Esprit de groupe » La Villette.

Bien amicalement,

Marie-France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.